Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 13 décembre 2017

Le ministre Gaétan Barrette confirme la gratuité de la pilule abortive dès le 15 décembre

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a annoncé aujourd’hui que le programme d’accès universel gratuit à l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse entrera en vigueur dès le 15 décembre. Le programme sera administré par la Régie de l’assurance maladie du Québec, et les femmes pourront se procurer la pilule abortive soit par l’intermédiaire d’un médecin, soit dans l’une des 1 900 pharmacies du Québec.

Rappelons qu’en juillet dernier, le ministre avait annoncé que les Québécoises pourraient se procurer la pilule abortive d’ici la fin de l’automne 2017. Avant de pouvoir le faire, les ordres professionnels impliqués, soit le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens du Québec, devaient établir les guides de pratiques pour l’administration de la pilule abortive, ce qui est maintenant complété.

Citation :

« Le Gouvernement du Québec a toujours été en faveur du droit des femmes à faire des choix. Nous nous sommes assurés que celles qui souhaitent utiliser la pilule abortive et qui répondent aux critères d’admissibilité puissent le faire en bénéficiant d’un suivi sécuritaire et de qualité. Avec ce programme d’accès gratuit, nous offrons une option supplémentaire en matière de services d’interruption volontaire de grossesse qui comporte certains avantages pour les Québécoises, notamment le fait d’éviter une chirurgie et de vivre cette étape dans l’intimité. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

La pilule abortive MyfegymisoMC peut être utilisée pour interrompre une grossesse de neuf semaines ou moins. Ce médicament a été approuvé par Santé Canada en 2015 et a fait l’objet d’un examen de la part de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Il est utilisé comme alternative à l’interruption volontaire de grossesse chirurgicale dans une soixantaine de pays, notamment la France et les États-Unis.

Le coût des échographies requises sera également couvert par le programme d’accès gratuit.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2018