FR-CACommuniqués du MSSSDerniers communiqués de la salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociauxhttp://www.msss.gouv.qc.ca/feed/presse.php<![CDATA[Un projet de 9,1 M$ pour l’agrandissement et le réaménagement de l’unité d’endoscopie et de chirurgie d’un jour de l’Hôpital Santa Cabrini]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1510Dans le cadre des efforts pour doter le réseau d’infrastructures mieux adaptées aux besoins actuels, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la députée de Jeanne-Mance−Viger et présidente du caucus, madame Filomena Rotiroti, ont annoncé aujourd’hui que le projet d’agrandissement et de réaménagement de l’unité d’endoscopie et de chirurgie d’un jour de l’Hôpital Santa Cabrini est autorisé. Cela permettra de mieux répondre aux besoins croissants des usagers de l’hôpital.

Le projet prévoit des travaux d’agrandissement et de réaménagement d’une superficie d’environ 980 mètres carrés sur le site actuel de l’unité. Les nouveaux espaces permettront d’ajouter une salle de chirurgie mineure, une salle d’endoscopie, une unité de retraitement des endoscopes ainsi que six civières et quatre fauteuils dans l’aire de préparation et de récupération.

Citations :

« Le projet que nous annonçons aujourd’hui montre les efforts que fait notre gouvernement pour bonifier l’expérience de soins et de services des usagers du réseau. Les améliorations prévues auront pour effet d’améliorer l’accessibilité et l’efficacité des services offerts, en dotant l’installation d’espaces plus vastes, mieux configurés et qui favorisent la sécurité des patients et du personnel de l’unité. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Je suis très heureuse de constater que notre gouvernement est à l’écoute des besoins de la population d’ici, et attentif à l’évolution de ces besoins dans le temps, lesquels sont en pleine croissance. L’Hôpital Santa Cabrini sera doté d’une unité d’endoscopie et de chirurgie d’un jour des plus moderne et efficace, au bénéfice de l’ensemble de ses usagers. »

Filomena Rotiroti, présidente du caucus du gouvernement et députée de Jeanne-Mance−Viger

Faits saillants :

L’ensemble du projet représente un investissement global de plus de 9,1 M$. Outre la somme de 5,9 M$ accordée par le ministère de la Santé et des Services sociaux, c’est le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal qui assumera le solde des coûts du projet, à hauteur de 3,2 M$, à même les enveloppes régionalisées de maintien des actifs et d’équipements. Les travaux devraient commencer sous peu et se terminer à l’été 2019.

]]>
Fri, 16 Feb 2018 10:15:00 -0500
<![CDATA[Un nouveau médecin dans Charlevoix-Ouest à l’été 2018]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1509Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré, madame Caroline Simard, sont fiers d’annoncer que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale a recruté un candidat pour le poste de médecin nouveau facturant qui était disponible aux plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) 2018 pour le secteur de Charlevoix-Ouest.

Rappelons que les PREM servent à assurer à la population de chaque région une part équitable de services et à privilégier l’installation des médecins requis pour offrir ces services dans la région des bénéficiaires. Dans le cadre du PREM 2018, deux postes étaient disponibles pour des médecins dans le secteur de Charlevoix-Ouest, soit un poste de nouveau facturant et un poste pour un médecin déjà en pratique.

À la suite de l’intérêt manifesté par divers candidats pour le secteur de Charlevoix-Ouest, le département régional de médecine générale a choisi un candidat qui viendra prêter main-forte aux médecins du secteur. Ce médecin nouveau facturant est un médecin qui complète actuellement sa formation et pourra débuter sa pratique à l’urgence et la prise en charge de clientèle à compter de l’été 2018.

Citations :

« Notre devoir est de veiller à ce que les citoyens aient les ressources appropriées pour être soignés à proximité de leur domicile et au moment opportun. Nous avons fait des efforts particuliers lors de la distribution des PREM pour mieux couvrir certaines zones, et nous en voyons aujourd’hui le résultat concret. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Étant consciente des besoins et des attentes de la population en matière de santé, je me réjouis de cette annonce qui consiste en une action concrète pour faciliter et améliorer l’accès aux soins de santé, notamment en première ligne. »

Caroline Simard, députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré

]]>
Wed, 14 Feb 2018 4:40:00 -0500
<![CDATA[Les ministres Gaétan Barrette et Jean D’Amour annoncent la mise en place de services de sages-femmes dans l’ouest du Bas-Saint-Laurent]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1508Afin de mieux répondre aux besoins de la population de l’ouest de la région du Bas-Saint-Laurent en matière de services de périnatalité, une nouvelle offre de service de sages-femmes est mise en place, ont annoncé aujourd’hui le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que le ministre responsable de la région, monsieur Jean D’Amour.

Le point de service permettra d’offrir des services de suivi prénatal et post-natal sur le territoire du CLSC Rivières-et-Marées, de Rivière-du-Loup, du CLSC de Cabano dans le Témiscouata, et du CLSC de Saint-Pascal dans le secteur de Kamouraska. Les femmes pourront opter pour un accouchement à domicile, si les conditions le permettent, ou au Centre hospitalier régional du Grand-Portage. Jusqu’à maintenant, deux sages-femmes ont été embauchées et certains services sont déjà offerts depuis le 5 février. Cette nouvelle offre constitue un pas de plus vers l’atteinte de l’engagement électoral d'ouvrir sept nouvelles maisons de naissance dans diverses régions du Québec d’ici la fin 2019.

Sur le plan du financement, un montant de 80 000 $ a été accordé pour aménager les espaces et acquérir l’équipement nécessaire, en plus d’un montant de 180 000 $ pour l’embauche du personnel et le budget de fonctionnement. À ces sommes s’ajoute un montant récurrent maximal de 350 000 $ pour les années subséquentes.   

Citations :

« Le recours aux services de sages-femmes pour mettre au monde son enfant est de plus en plus populaire, et ce, partout au Québec. Voilà pourquoi nous avons à cœur de bonifier l’accès à ce type d’accompagnement dans toutes les régions, de manière bien adaptée à la réalité de chaque communauté, afin d’offrir à davantage de parents la possibilité d’opter pour un accouchement physiologique et naturel, et ce, dans le cadre qui leur convient le mieux. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Je me réjouis de constater que notre gouvernement est à l’écoute des besoins de la population en ce qui a trait aux services de sages-femmes, et qu’il est attentif à la nécessité de bien répartir l’accès à ces services dans l’ensemble de notre région. Les femmes qui optent pour un tel accompagnement pourront maintenant en bénéficier à proximité de leur domicile, dans leur milieu et entourées de leurs proches. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

Faits saillants :

Cette offre de service s’ajoute aux services de sages-femmes déjà offerts depuis vingt ans par la Maison de naissance de la Mitis de Mont-Joli.

Les sages-femmes offrent :

  • un suivi complet du début de la grossesse jusqu’à six semaines après l’accouchement;
  • des services couverts gratuitement par l’assurance-maladie;
  • une disponibilité 24 heures par jour, sept jours par semaine;
  • une pratique orientée vers la prévention et la promotion de la santé;
  • une préparation et un accompagnement pour un accouchement naturel;
  • un soutien à l’allaitement;
  • et un suivi à domicile dans la semaine suivant l’accouchement.
]]>
Wed, 14 Feb 2018 4:35:00 -0500
<![CDATA[Le Gouvernement du Québec inaugure une 25<sup>e</sup> super-clinique]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1507Dans le cadre des efforts visant à renforcer et à améliorer l'accessibilité des services de première ligne, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a inauguré aujourd’hui la super-clinique Angus. Il s'agit de la huitième annoncée dans la région de Montréal, et la vingt-cinquième au Québec.

Cette super-clinique fournira à ses patients une accessibilité de 84 heures par semaine, soit 12 heures chaque jour, incluant la fin de semaine, de 8 h à 20 h. Les services de prélèvements seront disponibles sur place et fournis par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. Les services d'imagerie médicale seront eux aussi offerts dans le même édifice que la super-clinique.

Citation :

« L'ouverture des super-cliniques témoigne de notre volonté d'améliorer l'accessibilité partout sur le territoire québécois. Je salue la mobilisation de l'équipe de la super-clinique du GMF Clinique médicale Angus et le fait que celle-ci ait opté pour ce mode novateur de prestation de services, encore mieux adapté aux besoins actuels des usagers de notre réseau, et qui vient améliorer de manière concrète l'accès aux soins de première ligne. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

Depuis l’annonce de la première super-clinique il y a un peu plus d’un an, 25 super-cliniques ont été implantées au Québec pour répondre aux besoins de la population.

La super-clinique doit répondre aux autres critères habituels conditionnels à la désignation de super-clinique qui sont, rappelons-le,

  • d’offrir un minimum de 20 000 consultations par année à des patients qui ne sont pas inscrits aux médecins de ce GMF;
  • de permettre au patient d’avoir accès à une consultation médicale le jour même de sa visite, ou dès le lendemain en téléphonant trois heures avant la fermeture;
  • d’offrir des services de prélèvement et d’imagerie médicale de proximité;
  • d’utiliser un dossier médical électronique certifié;
  • et de s’engager à répondre aux besoins de la population en cas d’une augmentation de la demande de services, par exemple lors de périodes d’activité grippale.

Elle s'engage également à utiliser le système de prise de rendez-vous en ligne Rendez-vous santé Québec lorsque celui-ci sera implanté dans la région.

Pour plus de détails sur la super-clinique : msss.gouv.qc.ca/presse

]]>
Mon, 12 Feb 2018 1:45:00 -0500
<![CDATA[Le Gouvernement du Québec annonce l’implantation d’une nouvelle super-clinique à Montréal ]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1506Dans le cadre des efforts visant à renforcer et à améliorer l'accessibilité des services de première ligne, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a inauguré aujourd’hui la super-clinique Polyclinique Cœur-de-l'Île. Il s'agit de la septième annoncée dans la région de Montréal, et la vingt-quatrième au Québec.

Cette super-clinique fournira à ses patients une accessibilité de 84 heures par semaine, soit 12 heures chaque jour, incluant la fin de semaine, de 8 h à 20 h. Les services de prélèvements seront disponibles sur place et fournis par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Les services d'imagerie médicale seront eux aussi offerts dans le même édifice que la super-clinique.

Citation :

« Les membres de l’équipe du GMF Cœur-de-l’Île peuvent être fiers d’avoir opté pour un modèle novateur et encore mieux adapté aux besoins actuels de la population. Je salue leur mobilisation et les félicite d’avoir emboîté le pas à nos efforts pour améliorer de façon concrète et durable l’accès aux services de première ligne, au bénéfice de toutes les Québécoises et de tous les Québécois. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

Depuis l’annonce de la première super-clinique il y a un peu plus d’un an, 24 super-cliniques ont été implantées au Québec pour répondre aux besoins de la population.

La super-clinique doit répondre aux autres critères habituels conditionnels à la désignation de super-clinique qui sont, rappelons-le,

  • d’offrir un minimum de 20 000 consultations par année à des patients qui ne sont pas inscrits aux médecins de chacun de ce GMF;
  • de permettre au patient d’avoir accès à une consultation médicale le jour même de sa visite, ou dès le lendemain en téléphonant trois heures avant la fermeture;
  • d’offrir des services de prélèvement et d’imagerie médicale de proximité;
  • d’utiliser un dossier médical électronique certifié;
  • et de s’engager à répondre aux besoins de la population en cas d’une augmentation de la demande de services, par exemple lors de périodes d’activité grippale.

Elle s'engage également à utiliser le système de prise de rendez-vous en ligne Rendez-vous santé Québec lorsque celui-ci sera implanté dans la région.

Pour plus de détails sur la super-clinique : msss.gouv.qc.ca/presse

]]>
Mon, 12 Feb 2018 11:15:00 -0500