Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022 – Plus de services pour mieux soutenir les personnes et les familles touchées par le trouble du spectre de l’autisme dans la région des Laurentides

Laurentides, le 11 mai 2018

En vue d’améliorer les services offerts aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et à leur famille, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, a annoncé un investissement récurrent de 1 976 500 $ dans la région des Laurentides, de même qu’un montant additionnel non récurrent de 259 580 $.

Soulignons que ces investissements découlent du Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022. Les 35 actions qui le composent contribueront notamment à réduire les listes d’attente et à accroître les services offerts. Rappelons que ce plan résulte du premier Forum québécois sur le trouble du spectre de l’autisme dans le cadre duquel des personnes ayant un TSA, leur famille, des experts et des acteurs du domaine ont eu l’occasion d’échanger et de se prononcer sur les actions à mettre en priorité.

Pour soutenir les mesures annoncées, le Gouvernement du Québec consacre à l’ensemble de la province un investissement annuel récurrent de 29 M$ ainsi qu’une somme additionnelle de 1,25 M$ afin de soutenir la recherche, la formation et la production d’outils d’intervention en lien avec le trouble du spectre de l’autisme. De plus, une somme non récurrente de 11 M$ a été ajoutée afin de réduire les listes d’attente.

Les investissements annoncés permettront notamment :

  • d’augmenter le nombre d’enfants de moins de 5 ans qui bénéficient du programme d’intervention comportementale intensive (ICI) et de services en réadaptation;
  • d’éliminer la liste d’attente pour l’accès aux services de répit, de dépannage et de gardiennage, et d’augmenter ainsi le nombre de familles qui reçoivent ces services;
  • d’offrir un soutien financier aux organismes communautaires afin de créer de nouvelles places en répit, en dépannage et en gardiennage;
  • d’affecter systématiquement un intervenant pivot aux jeunes enfants dès l’accès aux services. Ces intervenants agiront à titre de coordonnateurs des services, soulageant ainsi les parents des démarches y étant associées;
  • et d’assurer une continuité des services à la fin de la scolarisation (21 ans) afin de favoriser l’intégration au travail ou vers d’autres types d’activités.

Citations :

« Par ce plan d’action, nous souhaitons faire une différence dans la vie des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et de leur famille, et ce, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte. Nous savons que leur quotidien comporte des défis et nous souhaitons les accompagner dans toutes les étapes importantes de leur vie. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

« Ce plan d’action et les investissements qui en découlent témoignent de notre volonté collective de répondre aux besoins des personnes ayant un TSA ainsi que ceux de leur famille. Notre gouvernement a à cœur de tout mettre en œuvre pour que ces personnes, dans la région des Laurentides comme partout ailleurs au Québec, puissent bénéficier de ressources supplémentaires nécessaires à leur épanouissement. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides

Lien connexe :

Le Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022 est disponible à l’adresse suivante : msss.gouv.qc.ca/tsa

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page