Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Nouveau CHSLD de 75 lits à Rivière-du-Loup

Rivière-du-Loup, le 1 juin 2018

Dans le cadre des efforts pour offrir aux personnes en perte d’autonomie des milieux de vie de la meilleure qualité possible et encore mieux adaptés à leurs besoins, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, monsieur Jean D’Amour, ont annoncé aujourd’hui que le projet de construction d’un nouveau centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ira de l’avant.

Les travaux projetés consistent à construire le nouvel édifice qui accueillera le CHSLD de 75 lits, dans des locaux d’une superficie globale de 5 800 mètres carrés. Au terme du projet, l’ensemble des résidents de l’actuel Centre Saint-Joseph y seront relocalisés. Le nouveau CHSLD, qui sera érigé sur le site de l’Hôpital du Grand-Portage, offrira des unités de vie constituées de chambres individuelles, dans un environnement plus sécuritaire et adapté aux normes et aux besoins actuels.

Citations :

« Un tel projet d’infrastructure témoigne de notre volonté d’offrir aux aînés et aux personnes en perte d’autonomie des milieux de vie sécuritaires et agréables qui soient le plus accessibles possible, et ce, dans leur propre communauté, à proximité de leur famille et de leurs proches. En soutenant la poursuite de cette initiative, nous nous assurons de mieux répondre aux besoins de ces personnes, en tenant bien compte des défis actuels et à venir de notre réseau à cet égard. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Je suis très heureux de voir ce projet franchir une nouvelle étape vers sa concrétisation. Le nouveau CHSLD permettra, à terme, de mettre à la disposition des usagers un milieu de vie encore plus accueillant et sécuritaire, offrant plus d’intimité, notamment grâce à la mise en place de chambres individuelles. Ce projet d’infrastructure démontre l’importance qu’accorde notre gouvernement au mieux-être des citoyens de notre région, et particulièrement en ce qui concerne l’épanouissement de nos aînés, grâce à la création d’un environnement favorisant davantage leur qualité de vie. »

Jean D’Amour, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

Faits saillants :

Sur le plan financier, ce projet, qui représente un coût global estimé de manière préliminaire à plus de 30 M$, sera presque entièrement financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent y contribuera quant à lui avec un montant de 693 300 $ pour l’aménagement d’une unité de vie de 14 lits, adaptée aux besoins spécifiques de résidents présentant des symptômes comportementaux et psychologiques liés à la démence.

Avec l’autorisation annoncée aujourd’hui, la phase de conception peut être amorcée. Le programme fonctionnel et technique peut être élaboré ainsi que la mise à l’étude du projet et les différentes étapes jusqu’aux plans et devis définitifs. Au cours de cette étape du projet, l’établissement collaborera avec la Société québécoise des infrastructures (SQI), qui a été désignée à titre de gestionnaire. Celle-ci doit notamment réaliser, coordonner et superviser toutes les étapes à venir.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018