Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Le ministère de la Santé et des Services sociaux invite à la prudence afin de prévenir les infections transmises par les moustiques et les tiques

Québec, le 18 juin 2018

À l’approche de la période des vacances estivales, le ministère de la Santé et des Services sociaux tient à rappeler à la population québécoise l’importance de prendre les précautions nécessaires afin de prévenir les infections contractées à la suite de piqûres de moustiques et de tiques. Ceux-ci sont bel et bien présents au Québec, selon les régions, et les infections qu’ils transmettent peuvent avoir de sérieuses conséquences sur la santé.

Certains moustiques peuvent transmettre des virus comme le virus du Nil occidental (VNO) et les virus du sérogroupe Californie (VSC). Même si la majorité des personnes infectées ne présentent pas de symptômes, dans certains cas, ces virus peuvent causer des problèmes de santé graves comme des atteintes neurologiques (infection des méninges et du cerveau). On peut se prémunir de ces infections par des mesures simples de protection personnelle et de contrôle domestique et environnemental.

Quant aux tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme, celles-ci sont particulièrement présentes dans certaines régions du sud du Québec, notamment en Estrie, en Montérégie et dans le sud de l’Outaouais, surtout entre mai et octobre. La maladie se manifeste par une éruption cutanée dans 70 à 80 % des cas, et peut occasionner des dommages à d’autres organes et parties du corps, notamment  si elle n’est pas traitée à temps. Voilà pourquoi il est recommandé de suivre les sentiers et d’éviter les herbes hautes lors de promenades en milieu naturel, et de bien examiner sa peau par la suite afin de détecter la présence d’une tique et de la retirer adéquatement dès que possible. Il existe également des mesures simples de prévention pour éviter les piqûres.

Citation :  

« Il faut bien comprendre que ces infections surviennent surtout lors de la saison estivale et que, bien qu’elles puissent sembler banales, elles causent parfois des problèmes qui peuvent lourdement affecter la santé et la qualité de vie de certaines personnes. Alors le mieux est d’adopter des mesures simples qui permettront de prévenir efficacement les piqûres de tiques et de moustiques et de profiter pleinement des activités en plein air, de manière sécuritaire. »

Yves Jalbert, directeur de la protection de la santé publique

Faits saillants :

Lors d’activités extérieures au cours de la saison estivale, les principales mesures de protection personnelle, tant pour se protéger des moustiques que des tiques, sont d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET ou d’icaridine et de porter des vêtements longs et clairs.

Pour limiter la présence de moustiques dans son environnement, on peut également

  • installer des moustiquaires aux portes et aux fenêtres de la maison et des abris extérieurs;
  • éliminer toutes les sources d’eau stagnante;
  • bien entretenir la piscine et son système de filtration;
  • couvrir les poubelles;
  • et installer des moustiquaires sur les réservoirs d’eau de pluie.

En ce qui concerne les tiques, on peut aussi entretenir les lieux en contrôlant la végétation autour des résidences, notamment en fauchant les herbes hautes.

En cas de doute d’infection, ou en présence de symptômes se rapportant à ces infections, il est préférable d’appeler Info-Santé en composant le 811.

Pour toute information sur ces infections et leurs symptômes, ou pour en savoir davantage sur les mesures de prévention, il est possible de consulter le sante.gouv.qc.ca.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018