Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

9 M$ pour bonifier les services d’aide en situation de crise au Québec

Québec, le 12 août 2018

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un financement de 3 M$ par année, jusqu’en 2020-2021, afin de bonifier les services d’aide en situation de crise (SASC) destinés à l’ensemble de la population du Québec.

Les SASC qui bénéficieront du financement total de 9 M$ sont :

  • le service d’accueil, analyse, orientation et référence (AAOR);
  • le service de consultation téléphonique psychosociale (Info-Social), accessible en tout temps au numéro 8-1-1;
  • et le service d’intervention de crise dans le milieu 24/7.

Citation :

« Cet investissement permettra de consolider les services d’aide en situation de crise au Québec. Leur rôle est essentiel et nous sommes fiers de les soutenir afin qu’ils puissent poursuivre leur importante mission, soit d’intervenir efficacement auprès de toutes les personnes qui, à un moment de leur vie, se retrouvent en situation de vulnérabilité et traversent une période de crise. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Faits saillants :

Service d’accueil, analyse, orientation et référence (AAOR)
Principale porte d’entrée des demandes de services psychosociaux dans les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et les centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Québec, le service d’AAOR fait généralement suite à une demande présentée directement par la personne concernée ou par un proche. Il comprend l’accueil, l’analyse des informations, l’orientation et la référence de la personne requérant des services sociaux.

Info-Social 8-1-1
Info-Social offre, en tout temps, un accès téléphonique rapide à une consultation en matière de services psychosociaux par des professionnels. L’intervenant tente, à distance, de diminuer les tensions associées à la situation de crise vécue et offre un soutien, un accompagnement ou une référence à la personne. Au besoin, il s’assure qu’une intervention soit réalisée auprès de la personne, notamment en faisant appel aux intervenants de crise désignés du CISSS et du CIUSSS ou d’un organisme communautaire ainsi qu’aux policiers, si la situation le requiert.

Service d’intervention de crise dans le milieu 24/7
Ce service se réalise à domicile ou dans tout autre lieu approprié. Il fait suite à une référence effectuée par le service d’AAOR, par le service de consultation téléphonique d’Info-Social ou par un partenaire ayant une entente à cet effet avec le CISSS ou le CIUSSS, par exemple les services policiers. Le service est offert par les intervenants des CISSS et des CIUSSS ou des organismes communautaires. Il s’agit d’une intervention immédiate, brève et directive, modulée en fonction du type de crise. Elle vise à désamorcer la crise, à soutenir la personne et à s’assurer de l’orienter vers les services ou les soins les plus appropriés à ses besoins.

Rappelons que le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) publiait, en mars dernier, le Cadre de référence en matière d’application de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autruiGarde en établissement de santé et de services sociaux. Cette publication désigne et mandate les SASC pour assurer conjointement, dans toutes les régions du Québec, l’application de l’article 8.1 de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui.

Le financement accordé permettra d’assurer ce mandat et de poursuivre les travaux relatifs à l’arrimage et au partage des responsabilités entre les différents SASC au Québec, avec la collaboration de divers partenaires.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page