Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Semaine nationale de prévention du suicide – Le gouvernement du Québec réitère son soutien à la cause et rappelle l’importance de poursuivre les efforts entrepris

Québec, le 7 février 2019

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, soulignent la tenue de la Semaine nationale de prévention du suicide, laquelle s’est amorcée dimanche et se poursuivra jusqu’au 9 février. À l’occasion de cette semaine thématique, les trois ministres tiennent à rappeler qu’il est crucial de poursuivre les efforts de prévention et de renforcer l’accessibilité et la continuité des services offerts aux personnes qui vivent de la détresse.

Cet événement annuel, qui en est à sa 29e édition cette année, se déroule sur le thème « Parler du suicide sauve des vies », qui témoigne de l’importance d’éviter les tabous liés au suicide et de sensibiliser les personnes en détresse et leur entourage à la possibilité d’aller chercher de l’aide lorsque cela est nécessaire. L’Association québécoise de prévention du suicide, qui coordonne l’événement, propose de nombreuses activités, notamment sur le Web et dans plusieurs régions du Québec.

Citations :

« Malgré la diminution du nombre de décès par suicide au cours des dernières années au Québec, il faut absolument tout faire pour prévenir le suicide, en agissant sur plusieurs fronts à la fois, de même qu’en amont, et ce, bien avant que la détresse apparaisse. Nous sommes à cet égard très fiers de pouvoir compter sur de nombreux organismes et sur les établissements de notre réseau, qui sont pour nous de précieux partenaires dans cette cause. Au cours des prochains mois, nous entendons par ailleurs agir concrètement pour améliorer l’accès aux services de santé mentale, lesquels contribueront à soutenir les efforts de prévention déjà mis en œuvre. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Tous les jours, trois personnes s’enlèvent la vie au Québec. Parmi ces décès, on retrouve des jeunes qui étaient en détresse et auprès desquels nous aurions pu mieux intervenir et au bon moment, souvent beaucoup plus tôt dans leur cheminement de vie, changeant ainsi le cours de leur histoire. Il faut mettre en place les conditions de vie qui les préserveront de la détresse, des idées et des comportements suicidaires. Cela passe notamment par le développement de leur plein potentiel et la création d’environnements favorables à leur santé, que ce soit à la maison, à l’école ou dans la communauté, et ce, dès l’enfance. C’est aussi cela, la prévention, et je m’engage à mettre tous les efforts nécessaires pour favoriser une telle approche. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« Le taux de suicide chez nos aînés est préoccupant. Il nous faut agir sur divers facteurs pour mieux prévenir ces suicides, notamment en combattant la maltraitance et en brisant l’isolement, qui font malheureusement encore partie de la réalité de certains aînés. Nous croyons qu’en favorisant leur participation à la vie active de la société, et ce, dans un esprit d’inclusion, de respect et de dignité, ces derniers seront davantage en mesure de jouir des plaisirs de la vie. Les aînés méritent que l’on s’adresse à eux dans cette cause, et nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts de sensibilisation et de prévention à leur égard. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants  

Faits saillants :

Rappelons que depuis les dernières années, le ministère de la Santé et des Services sociaux s’est doté de différentes actions structurantes en matière de prévention du suicide. Parmi les mesures en place, notons :

  • des guides de bonnes pratiques en prévention du suicide, destinés aux gestionnaires du réseau et aux intervenants;
  • le Programme national de santé publique 2015-2025 et le Plan d’action en santé mentale 2015-2020;
  • le Plan d’action interministériel et la Politique gouvernementale de prévention en santé;
  • la ligne 1 866 APPELLE, disponible en tout temps.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page