Information pour les professionnels de la santé

Maladie à virus Ebola (MVE)

À propos

Le risque d'exposition à la maladie à virus Ebola (MVE) chez les voyageurs en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) est considéré comme faible, en raison :

  • du petit nombre de Canadiens se trouvant dans les zones touchées par l’éclosion;
  • des conseils aux voyageurs et aux travailleurs humanitaires émis par le gouvernement du Canada;
  • du nombre relativement faible de mouvements entre la RDC et le Canada.

Lors du triage, les questions habituelles concernant une histoire de voyage lors du triage doivent être maintenues, ainsi que les mesures de prévention et de contrôle des infections appropriées selon les symptômes présentés par le patient.

Épidémiologie

Pour plus d'information sur les différentes mises à jour, veuillez consulter les rapports de situation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Ce lien ouvre vers une nouvelle fenêtre (en anglais).

Situation d’éclosion – provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri

30 octobre 2018

Selon le dernier rapport de situation de l’OMS du 30 octobre 2018, une augmentation de l’incidence des cas confirmés d’Ebola a été observée au cours des 4 dernières semaines. Au total, 274 cas d’Ebola ont été rapportés en République démocratique du Congo depuis le début de l’éclosion, soit 239 cas confirmés et 35 probables. Les cas proviennent de 7 zones sanitaires de la province de Nord-Kivu, soit de Beni (132), de Mabalako (92), de Butembo (26), de Masereka (4), de Kalunguta (2), d’Oicha (3), de Musienene (1) et de 3 zones sanitaires de la province de l’Ituri, soit Mandima (11), Tchomia (2) et Komanda (1). De plus, près de 6000 contacts sont sous surveillance.

2 septembre 2018

En date du 2 septembre 2018, un total de 122 cas ont été rapportés en RDC, dont 82 décès. Des 122 cas rapportés, 91 sont confirmés et 31 sont probables. La zone sanitaire de Mabalako dans la province du Nord-Kivu demeure l'épicentre de l'éclosion avec 70 % des cas rapportés. Les autres cas ont été rapportés dans 4 autres régions dans la province du Nord-Kivu (Beni, Butembo, Oicha et Musienene) et 1 région de la province de Ituri (Mandima).

1er août 2018

Le gouvernement de la RDC annonce une nouvelle situation d’éclosion potentielle : un agrégat de 4 cas confirmés a été rapporté dans la zone sanitaire de Mabalako, située dans la province Nord-Kivu, dans la partie est du pays, près de la frontière ougandaise. Des résultats sont en attente et d’autres cas pourraient être confirmés.

Depuis le 11 mai 2018, le ministère de la Santé de la RDC avait reçu 26 signalements de cas suspects d’Ebola, incluant 20 décès, survenus dans cette partie du territoire.

Fin de l’éclosion précédente – Iboko, Bikoro et Wangata

24 juillet 2018

En l’absence de nouveaux cas rapportés, le ministre de la Santé de la RDC annonce la fin de l’éclosion après 2 périodes complètes d’incubation (42 jours) écoulées depuis le résultat négatif au deuxième test fait sur le dernier cas confirmé.

26 juin 2018

À cette date, 54 cas ont été déclarés, soit 38 confirmés en laboratoire et 16 probables. Parmi les cas, on dénombre 5 travailleurs de la santé et un total de 33 décès, ce qui représente une létalité de 61 %.

31 mai 2018

À cette date, 880 contacts ont été recensés, ceux-ci ayant fait l’objet d’un suivi actif.

8 mai 2018

L'OMS annonce officiellement une éclosion d’Ebola en RDC, qui a débuté le 4 avril à Iboko, Bikoro et Wangata.

Pour plus d'information sur la maladie à virus Ebola, vous pouvez consulter le site du gouvernement du Canada et celui de l'OMS qui contiennent plusieurs documents d'intérêt, dont les rapports de situation épidémiologique :

(Veuillez prendre note que la version anglaise est mise à jour plus rapidement que la version française en raison des délais de traduction.)

Dernière mise à jour : 30 octobre 2018, 13:48

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page