Information pour les professionnels de la santé

Tuberculose

Aller au menu de la section

Description

La tuberculose est une infection causée par le Mycobacterium tuberculosis, aussi appelé bacille de Koch.

La tuberculose peut se manifester sous la forme d’une infection tuberculeuse latente (ITL) ou sous la forme d’une tuberculose active.

L’ITL est la présence de bacilles tuberculeux à l’intérieur de l’organisme sans manifestation de la maladie. Les porteurs de l’ITL sont par définition non contagieux et ne représentent aucun risque pour leur entourage.

La tuberculose active est la maladie causée par la présence de bacilles tuberculeux à l’intérieur de l’organisme. Elle se manifeste en fonction du site d’infection par différents signes et symptômes, par des anomalies radiologiques et par la présence de bacilles dans les expectorations ou d’autres spécimens cliniques.

La maladie se développe le plus souvent au niveau des poumons, mais d’autres organes comme les ganglions, les reins et les os peuvent aussi être atteints.

Les conditions suivantes favorisent la progression de l'ITL vers une tuberculose active :

  • le jeune âge;
  • l'infection par le VIH;
  • l'immunosuppression.

La tuberculose active est une maladie à déclaration obligatoire (MADO).

La tuberculose active est une maladie à traitement obligatoire (MATO).

Pour en savoir davantage, consultez le Guide d'intervention pour la tuberculose – Mise à jour août 2017.

Épidémiologie

À l'échelle mondiale, la tuberculose est encore un grand fléau et beaucoup de personnes en meurent encore dans le monde, bien que le taux d’incidence de la tuberculose soit à la baisse depuis le début des années 2000.

Au Québec et au Canada, le nombre de cas de tuberculose active et le taux d’incidence annuel diminuent année après année depuis les années 1950. Cependant, des disparités régionales, pour certaines populations, existent. Environ 70 % des cas qui surviennent au Québec se trouvent dans la grande région métropolitaine de Montréal (incluant la Rive-Sud et la Rive-Nord). Les 3 régions du Québec qui ont les taux de tuberculose les plus élevés sont, dans l’ordre :

  • le Nunavik;
  • les Terres-Cries-de-la-Baie-James;
  • Montréal.

La majorité des cas de tuberculose active rapportés au Québec surviennent chez les personnes nées à l’extérieur du Canada (62,3 %) et dans les communautés inuites. Le Pacifique occidental, l’Amérique latine, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est sont les principales régions du monde d’où proviennent les cas chez les immigrants.

Grâce aux traitements et au suivi des personnes atteintes, le nombre de nouveaux cas est peu élevé au Québec, et varie entre environ 200 à 280 par année. Les taux de tuberculose au Québec sont parmi les plus bas au Canada.

Pour plus d'information, consultez le rapport Épidémiologie de la tuberculose au Québec de 2008 à 2011 (en cours de révision).

Documentation

Liens utiles

Dernière mise à jour : 10 octobre 2017, 14:12

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017