Information pour les professionnels de la santé

Monoxyde de carbone

Aller au menu de la section

À propos

L’intoxication au monoxyde de carbone fait partie des maladies à déclaration obligatoire (MADO). Lorsque le médecin diagnostique une intoxication ou qu’une analyse de sang faite dans un laboratoire démontre la présence d’une intoxication, le médecin et le laboratoire doivent déclarer le cas aux autorités de santé publique. Selon la déclaration, une enquête épidémiologique peut être effectuée.

Renseignements sur le monoxyde de carbone

Caractéristiques du monoxyde de carbone 

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz asphyxiant qui peut être mortel. Il est simple, inodore, incolore, insipide et non irritant. Sa densité, de 0.976, est très similaire à celle de l’air, qui est de 1.0. Le CO se diffuse donc rapidement dans l’air ambiant. Il ne faut pas le confondre avec le CO2, qui est plus lourd que l’air.

Pour plus d’information, consultez la page Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. du Portail santé mieux-être.

Diffusion du monoxyde de carbone  dans l’organisme

L’absorption du monoxyde de carbone (CO) se fait exclusivement par les voies respiratoires. Il se diffuse très rapidement à travers les membranes alvéolocapillaires et placentaires. Le CO entre en compétition avec l’oxygène (O2), en prenant sa place sur l’hémoglobine, pour former la carboxyhémoglobine (COHb). Cette dernière est le résultat de l'association de l'hémoglobine avec le CO.

L’affinité du CO avec l’hémoglobine (Hb) est de 200 à 250 fois supérieure à son affinité avec l’O2 et il diminue la délivrance d’O2 dans les tissus. De plus, l’affinité du CO pour l’hémoglobine fœtale est supérieure à celle de l’hémoglobine de la mère.

Liaison oxyhémoglobine et monoxyde de carbone
O2Hb + CO flèche
flèche
COHb + O2
(Oxyhémoglobine + CO)  (Carboxyhémoglobine + O2)

La liaison Hb-CO est stable, mais réversible.

La COHb empêche le transport de l’O2 par l’hémoglobine, favorisant sa diminution dans les tissus (hypoxie tissulaire). Ceci entraîne une diminution de la concentration sanguine en oxyhémoglobine (O2Hb), un composé formé d'hémoglobine et d'O2.

Ainsi, en présence de CO, la courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine (O2Hb) se déplace vers la gauche. Conséquemment, la pression partielle d’oxygène (PaO2) dans les tissus périphériques s’abaisse plus fortement pour que l’hémoglobine libère son O2. Ce phénomène aggrave encore le manque d’O2 dans les cellules.

Exemple de courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine avec déviation vers la gauche

Exemple de courbe de dissociation de l’oxyhémoglobine avec déviation vers la gauche

P50 est le point de saturation à 50% de l’Hb en O2

L’hémoglobine représente le site de fixation majeur (environ 85 %) du CO. L’autre 15 % se répartit sur des structures comme la myoglobine, les cytochromes de la chaîne respiratoire, etc. Cette fixation du CO sur ces structures cause une perte de leur activité fonctionnelle.

Pour faire la mesure de la carboxyhémoglobine dans le sang, un prélèvement de sang veineux ou artériel est fait. Le taux de carboxyhémoglobine est exprimé en pourcentage de carboxyhémoglobine par rapport à l’hémoglobine totale ou en mmol/L de sang.

Facteurs qui influencent la quantité de monoxyde de carbone absorbée

La quantité de COHb formée dépend :

  • de la concentration de monoxyde de carbone (CO) dans l’air;
  • de la durée d’exposition au CO;
  • du degré d’activité de la victime : plus l’effort physique est intense, plus la respiration est rapide et plus la personne inhale du CO;
  • de l’état de santé de la victime : problèmes cardiaques, affections respiratoires, etc.

Par ailleurs, l’hypoxie cellulaire qui résulte de la formation de COHb provoque une augmentation de la ventilation, ce qui accélère l’absorption pulmonaire de CO.

Temps d’élimination du monoxyde de carbone dans le corps

L’élimination du monoxyde de carbone (CO) se fait essentiellement par le rejet dans l’air expiré. La demi-vie de la COHb est de :

  • 3 à 5 heures à l’air ambiant;
  • 80 à 90 minutes sous oxygénothérapie normobare (1 ATA);
  • 23 minutes sous oxygénothérapie hyperbare (3 ATA).

La pression atmosphérique absolue ou ATA représente la pression que l’atmosphère exerce normalement sur la Terre c’est-à-dire une pression approximative de 15 livres par pouce carré au niveau de la mer. Cette pression est définie à une atmosphère absolue (1ATA).

Un tableau indiquant précisément l'évolution des concentrations de carboxyhémoglobine dans le temps peut être consulter à l'ANNEXE I (page 27) du document suivant : https://www.inspq.qc.ca/publications/56

Dernière mise à jour : 26 mai 2017, 11:05

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017