Logo MSSS
Bandeau du site

Système de santé et de services sociaux en bref

Accueil > Sujets > Organisation des services > Système de santé et de services sociaux en bref > État de santé de la population québécoise
Le système de santé et de services sociaux au Québec.

État de santé et bien-être de la population québécoise

En 2012, au Québec, l’espérance de vie à la naissance s’établit à 81,8 ans, soit 79,8 ans pour les hommes et 83,8 ans pour les femmes; elle se situe parmi les plus élevées au monde. Une très forte proportion de la population se dit en bonne santé, tant physique que mentale. L’état de santé de la population s’est amélioré depuis les années 2000 en ce qui a trait à la survie aux maladies cardiaques et au cancer. Autre signe d’amélioration : depuis 10 ans, le Québec montre une diminution du taux de suicide, particulièrement chez les jeunes.

Les campagnes et les interventions cliniques de prévention semblent produire des bénéfices; citons notamment l’augmentation de la consommation de fruits et légumes ainsi que la diminution du taux de tabagisme, bien que ce dernier stagne, depuis 2006, autour de 20 % après une chute remarquable. Toutefois, on observe un accroissement de l’obésité, qui touche maintenant 1 adulte sur 6. Bien que le Québec présente une prévalence de l’obésité légèrement sous la moyenne canadienne, elle est supérieure à celle de plusieurs pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques.

Au Québec, comme dans la majorité des pays industrialisés, les maladies chroniques et les incapacités exercent des pressions importantes sur le système de santé et de services sociaux. La moitié de la population âgée de 12 ans et plus aurait au moins un problème de santé chronique en 2010-2011, et le quart en aurait au moins deux. L’hypertension touche maintenant 16 % des Québécois et le diabète en affecte 6 %. La prévalence des maladies cardiaques et du cancer est en augmentation. Plus de la moitié des nouveaux cas de cancer sont des cancers de la prostate, du poumon, du sein ou colorectal. De même, la maladie d’Alzheimer et les autres types de démence progressent. Un adulte sur 10 est atteint de trouble mental chaque année.

Les incapacités modérées ou graves touchent 11 % de la population de tous les âges. Le taux d’incapacité chez les enfants augmente au Québec depuis 2001. Il est attribuable surtout aux troubles déficitaires de l’attention, à l’asthme, aux troubles d’apprentissage ou à un retard de développement.

Par ailleurs, le Québec se caractérise par un vieillissement accéléré de sa population. La proportion des personnes de 65 ans et plus, qui se situait entre 12 et 13 % à la fin des années 1990, doublera pour passer à 25 % en 2031. À titre comparatif, il faudra 51 ans au Canada, 59 ans en France et 67 ans en Suède pour atteindre le même résultat. Seul le Japon présente un phénomène plus accéléré que celui du Québec : la proportion des personnes de 65 ans et plus y aura doublé en 18 ans.

Outre, une pression à la hausse portant sur la demande quant aux services de santé et aux services sociaux, cette tendance implique d’adapter l’offre pour mieux répondre aux besoins évolutifs des personnes qui sont affectées par les maladies chroniques, les troubles cognitifs ou les incapacités dans la vie quotidienne.

Enfin, malgré les gains enregistrés au cours des dernières années, les inégalités sociales de santé persistent. Ces inégalités, liées à la pauvreté, se traduisent notamment par une espérance de vie réduite ainsi que par des taux plus élevés au regard des maladies chroniques, de la dépendance à l’alcool ou aux drogues et de la prise en charge par la Protection de la jeunesse.

Dernière mise à jour : 10 avril 2014

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017