Logo MSSS
Bandeau du site

Épidémiologie de la rougeole

Accueil > Sujets > Problèmes de santé > Rougeole > Épidémiologie de la rougeole

Extrait du Rapport du groupe de travail sur la rougeole du Comité d'immunisation du Québec
«Utilisation d'une seconde dose de vaccin contre la rougeole et intervention lors d'éclosions»
Juillet 1994.

La rougeole est une des maladies les plus contagieuses qui existent.  Avant les programmes de vaccination, elle touchait virtuellement tous les individus. À cause de sa très grande contagiosité, elle infectait rapidement les enfants et 99% de ceux-ci avaient fait la maladie avant l’âge de 15 ans. On estimait que le nombre annuel de cas dans les milieux urbanisés se chiffrait à 95% du total des naissances. La maladie était endémique avec des pics épidémiques aux trois à cinq ans. L’incidence rapportée au Québec entre 1955 et 1970 était bien en deçà de l’incidence réelle et elle a varié entre 58 et 319 par 100 000 habitants.

La commercialisation du vaccin vivant atténué au milieu des années soixante a fourni un outil efficace pour prévenir cette maladie. Avant 1970, le vaccin a été utilisé à petite échelle par les médecins de famille et les pédiatres, mais aucune donnée n’est disponible qui permette de décrire quelle proportion de la population y a eu accès. Le Québec a officiellement commencé son programme de vaccination en janvier 1970.  cette vaccination visait les enfants de 5 ans et moins qui n’avaient pas encore fait la rougeole. Comme c’est encore le cas en 1994, l’administration du vaccin était recommandé le plus tôt possible après le premier anniversaire des enfants.

Suite à l’introduction du programme de vaccination, l’incidence a diminué mais des épidémies ont continué à toucher le Québec en 1970 (79/100 000), en 1973 (73/100 000), en 1980 (58/100 000) et en 1984 (20/100 000). Ces épidémies avaient une intensité décroissante d’un épisode à l’autre. En décembre 1988, quelques cas sont apparus dans la région de Montréal et, rapidement en 1989, une très grande épidémie s’est propagée à toutes les régions du Québec. Elle a entraîné plus de 10 000 cas déclarés dont cinq décès et quatre méningo-encéphalites. L’incidence globale a été de 152 par 100 000 habitants soit le taux rapporté le plus élevé depuis 1967 (168/100 000). Elle a affecté de façon décroissante les enfants âgés de 10 à 14 ans (962/100 000), les 0-1 an (591/100 000) et les 15-19 ans (390/100 000).

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017