Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Orientations et organisation du réseau

Enjeux

L’intégration harmonieuse des différentes composantes du réseau de la santé est devenue incontournable. Cela inclut les réseaux locaux de santé (RLS), les CISSS/CIUSSS, les réseaux universitaires intégrés de santé et de services sociaux (RUISSS), les cliniques médicales (privées ou tous types de groupes de médecine familiale [GMF]) et les organismes communautaires. Les unités d’urgence n’échappent pas à cette nécessité qu’est l’intégration; tout au contraire, elles en sont le reflet le plus fidèle et le plus évident. La dernière version du Guide de gestion des urgences visait l’amélioration de la gestion des services d’urgence. Cette nouvelle rédaction met l’accent sur les transformations du réseau et place l’intégration des urgences au cœur du parcours de soins.

Problématique d’intégration

Dans les cinq dernières années, le nombre de visites des usagers sur civière répertoriées au Québec a augmenté de 4,7 %, atteignant un volume annuel total de 1 230 157 visites en 2019-2020.

Les causes pouvant expliquer cette croissance constante depuis des décennies sont complexes et multifactorielles. Toutefois, certaines tendances semblent se dessiner :

  • le vieillissement de la population et l’augmentation de son espérance de vie;
  • l’augmentation du nombre de personnes souffrant de maladies chroniques ou atteintes de plusieurs facteurs de comorbidité nécessitant des soins hospitaliers plus complexes;
  • les difficultés de prise en charge en communauté, notamment les personnes éprouvant des problèmes de santé mentale;
  • les difficultés d’accès aux programmes-ressources de première et, parfois, de deuxième ligne (médecins, soutien à domicile, réadaptation, etc.);
  • épuisement des personnes proches aidantes.

Parmi les problèmes majeurs qu’il est permis de mentionner, ceux qui apparaissent les plus fondamentaux sont :

  • l’accès à un professionnel de la santé (GMF, groupe de médecine de famille réseau [GMF-R], guichet d’accès à un médecin de famille [GAMF], cabinet privé ou CLSC, 811, etc.);
  • utilisation inappropriée du 911 (par exemple un appel est souvent synonyme de transport automatiquement);
  • l’absence, dans certains RLS, d’un endroit pour recevoir les urgences mineures 7 jours sur 7 à toute heure;
  • le délai pour voir un médecin à l’urgence pour les visites ambulatoires mineures;
  • les durées de séjour sur civière indûment prolongées, particulièrement pour les personnes aînées et les personnes souffrant de problèmes de santé mentale;
  • le déconditionnement des personnes aînées;
  • le manque d’accessibilité aux intervenants pivots au SAD de différentes clientèles pour lesquelles le personnel doit ajuster sa communication et ses interventions (DP‑DI‑TSA, personnes aînées, etc.);
  • le délai pour l’admission des usagers de l’urgence dans une unité de soins en raison des difficultés d’accès aux lits d’hospitalisation;
  • le délai pour la sortie des usagers en fin de soins aigus (réadaptation, hébergement, soutien à domicile, etc.);
  • la difficulté d’obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialiste ou d’avoir accès à un plateau technique;
  • l’absence d’ententes formelles entre établissements pour assurer l’accès aux soins spécialisés requis;
  • manque de fluidité dans l'échange d'information entre le milieu de vie, les équipes de SAD et les centres hospitaliers (par exemple peu d'informations transmises lors du retour dans le milieu de vie faisant en sorte que les soins requis ne sont pas mis en place).

La solution à ces problèmes repose en grande partie sur un réseau de santé et de services sociaux fluide, assurant un continuum de soins, où l’accès aux différents soins et services est une constante priorité. Dans un tel réseau, l’usager reçoit les soins ou services requis à l’endroit le plus approprié en fonction de son état et le plus près possible de son milieu de vie. Qui plus est, un dossier informatisé provincial de l’usager répond en partie à l’enjeu d’accès à l’information sur la continuité des soins des usagers, considérant la multitude de soins, de services, de programmes, d’installations, de sites cliniques ou d’établissements vers lesquels il peut se tourner.

Dernière mise à jour : 12 juillet 2021, 10:35

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page