Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Ressources humaines

Qualification des infirmières de l'urgence

L’infirmière et l’infirmière auxiliaire ont la responsabilité professionnelle :

  • de connaître les normes et les critères applicables dans le domaine des soins infirmiers, les procédures de soins de l’établissement ainsi que les protocoles et les OC de l’urgence;
  • d’utiliser les moyens pour garder à jour leurs compétences;
  • de répondre aux conditions requises pour poser les actes autorisés;
  • de participer aux activités de formation de l’urgence de même qu’à l’orientation et à l’intégration du nouveau personnel;
  • de participer au processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité des soins.

L’infirmière travaillant à l’urgence possède une expertise lui permettant d’agir avec compétence dans une multitude de situations urgentes. Plus spécifiquement, l’infirmière développe son jugement professionnel afin de pouvoir établir des priorités et d’évaluer rapidement l’état et l’évolution d’un usager se présentant à l’urgence. Les soins à l’urgence représentent un domaine particulier où l’infirmière assure une surveillance continue de la condition de santé des usagers. Tout particulièrement en raison de leur formation étoffée et spécifique en soins critiques, il est recommandé que des infirmières cliniciennes soient préconisées pour l’obtention des postes dans le secteur des urgences. Cette recommandation est également en cohérence avec les Lignes directrices du triage à l’urgence de l’OIIQ Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre. qui reconnaissent la formation aiguillée des infirmières cliniciennes au regard des soins critiques.

L’augmentation de la complexité des soins, les changements structurels et, notamment, les enjeux de personnel ont grandement modifié le contexte de la pratique des soins infirmiers au Québec au cours des dernières années. Les centres hospitaliers, et plus particulièrement les DSMU, ont pour défis non seulement de fournir des soins de qualité, mais aussi de favoriser l’intégration des nouvelles infirmières, l’ultime objectif étant la stabilisation et la rétention du personnel du département. La création de postes permanents à l’urgence ainsi que la stabilisation des horaires sont des moyens favorisant l’équilibre et une continuité au sein de l’équipe. Pour les besoins ponctuels, les infirmières fournies par l’équipe de remplacement doivent être habilitées à prodiguer des soins spécifiques à la clientèle de l’urgence.

L’urgence vise le développement des compétences spécifiques des infirmières. Pour y arriver, des prérequis assurent un encadrement adéquat de la pratique de ces professionnels :

  • dispenser diverses formations malgré un contexte de pénurie de ressources;
  • assurer la présence des préceptrices chevronnées pour l’encadrement des infirmières novices;
  • susciter l’intérêt des professionnels à maintenir leur niveau d’expertise à jour ainsi que fournir les moyens pour y arriver.

Bien que les rôles et les responsabilités des infirmières et des infirmières auxiliaires diffèrent, certains principes demeurent pertinents et égaux pour ces deux titres professionnels : le service d’urgence doit veiller à structurer leur pratique selon leur champ d’exercice respectif et à planifier la distribution des activités et des ressources dans cette considération. Néanmoins, le développement de l’expertise pour les services d’urgence est tout aussi important pour les infirmières auxiliaires. La stabilisation de leur poste, de leur horaire ainsi qu’une formation continue rigoureuse permettra de soutenir une pratique de qualité et sécuritaire auprès des usagers des urgences.

Dernière mise à jour : 12 juillet 2021, 10:49

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page