Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccinologie pratique

Prématurés ou bébés de petit poids à la naissance

La réponse immunitaire varie en fonction de l’âge après la naissance, et non de l’âge gestationnel.

On doit vacciner les prématurés cliniquement stables et les bébés de petit poids à la naissance selon le calendrier régulier de vaccination en calculant l’âge à partir de la date de naissance. Par exemple, un prématuré né le 1er juin 2018 à 34 semaines de grossesse devrait recevoir les vaccins prévus à l’âge de 2 mois dès le 1er août 2018.

Pour les prématurés de moins de 32 semaines de gestation et les bébés pesant moins de 1 500 g à la naissance, on administre 1 dose additionnelle du vaccin Pneu-C avant l’âge de 1 an, pour un total de 3 doses à 2, 4 et 6 mois (voir le vaccin Pneu‑C), de même que 1 dose du vaccin DCaT-VPI-Hib à l’âge de 6 mois (voir le vaccin DCaT-VPI-Hib).

Pour les nouveau-nés de mère ayant un AgHBs positif et pesant moins de 2 000 g à la naissance, on administre 1 dose additionnelle du vaccin HB avant l’âge de 1 an, pour un total de 4 doses avant l’âge de 1 an (voir le vaccin HB).

Les nourrissons prématurés, en particulier ceux qui pèsent moins de 1 500 g à la naissance, présentent un plus grand risque d’apnée et de bradycardie après la vaccination que les nourrissons nés à terme. Ces manifestations cliniques observées après la vaccination d’un nourrisson prématuré disparaissent généralement de façon spontanée dans les 48 heures, et n’ont pas d’incidence sur l’évolution clinique du nourrisson. Les nourrissons prématurés en cours d’hospitalisation devraient faire l'objet d’une surveillance cardiaque et respiratoire continue pendant les 48 heures suivant leur première vaccination.

Dernière mise à jour : 20 août 2020

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page